FICHE TECHNIQUE 

LE MONDE D APRES

Date de production : Mai 2021

Durée : 2 minutes 28 secondes

Langue : Français 

Pays de production : Canada

Compagnie de production : Studio NZ

Crédit

Mia : Cora Kim

Ava : Myriam Laplante
 

Réalisation, Production, Scénario, Directeur de la photographie, Montage :

Nicolas Combettes

Musique de Riks

Affiche le monde d'après (2).jpg
Le monde d'après - Mai 2021
Le monde d'après - Mai 2021

Mia : Cora Kim

press to zoom
Le monde d'après - Mai 2021
Le monde d'après - Mai 2021

Pancho Delavida : Fernando Calderon

press to zoom
Le monde d'après - Mai 2021
Le monde d'après - Mai 2021

Mia : Cora Kim

press to zoom
Le monde d'après - Mai 2021
Le monde d'après - Mai 2021

Mia : Cora Kim

press to zoom
1/8

Sypnosis

Mia redécouvre le monde qui l'entoure avec des yeux nouveaux, ceux de la Z corporation.  

Description

Film réalisé dans le cadre des défis mensuels de Kino Montréal (1). Pour le mois de mai la contrainte artistique était d'interpréter avant/après. Réaliser une action qui donne un visuel évolutif, et dans cette optique j'ai assez vite penser à la réalité augmentée. En empruntant le passage du métro de Beaudry (station du centre-ville de Montréal laissée délabrée depuis plusieurs mois) j'ai vu ce que voit Mia avec les lunettes de la Z corporation et tout un univers s'est alors ouvert à moi. En période de pandémie internationale ou le passeport et l'obligation vaccinale font débat j'ai voulu donner mon opinion dans une fiction du genre cyberpunk dramatique. Le cyberpunk est un style qui mêle un univers futuriste aux mouvements punk et rebelle des années 90. Je vois la 5G et l’évolution d’un monde cybernétique comme un voile qui nous séparent de nombreuses réalités physiques. Qui nous séparent souvent de l’instant présent, et c’est sur ce dernier que Mia argumente son refus de porter les lentilles de contact de la Z corporation. 

Actuellement le film est en post-production pour une nouvelle version plus aboutie. J’ai réalisé ce film seul en technique en moins de 5 jours, équipé de ma caméra et d’un sac dans lequel j’avais tout l’éclairage et le matériel de son. Avec un storyboard sans décor et un découpage ouvert à l’improvisation j’ai réalisé ce film comme un Streets clip. Le Streets clip est une pratique que j’ai souvent expérimenté dans le passé qui consiste à improviser un film dans la rue avec l’instant présent, thème défendue par l’intrigue du film. Ainsi après avoir entendu sous un abri de fortune abritant du mieux que possible mon équipement sur le passage d’une averse, j’ai pu filmer Cora Kim sur du béton qui réfléchit toute la lumière de la ville. J’ai organisé un parcours sur lequel une organisation place plusieurs comédiens avec qui j’ai déjà travaillé et en moins de 5 heures nous avions une trentaine de plans. J’aimerais améliorer le traitement de la post-production qui fait appel à de nombreux effets spéciaux, pour diffuser ce film au plus grand nombre. 

(1) Kino Montréal : Kino est un mouvement cinématographique international, consistant à réaliser des films sans budget, dans un esprit d’entraide, non-compétitif, de liberté et de bienveillance. Ce mouvement a commencé à Montréal, au Québec, en février 1999 avec Kino Montréal et il compte maintenant une centaine de cellules actives à travers le monde.